WORKSHOP CASIMIR ET CAROLINE
Accueil > REPERTOIRE > WORKSHOP CASIMIR ET CAROLINE
  • Casimir & Caroline de Ödön von Horvath
  • Ce projet ambitieux n’a pu aboutir faute de moyens. Nous avons néanmoins présenté une étape de travail après 10 jours de travail au théâtre du Gymnase à Marseille.

  • L’histoire
    Munich 1932. Fête de la bière. Casimir vient de perdre son emploi. Il se dispute avec sa fiancée Caroline. Vexée, elle se fait inviter sur le grand huit par Juponet, tailleur coupeur dans une fabrique de vêtements. Elle commence à rêver d’une vie meilleure et voit en Fumée, un riche industriel Munichois, sa planche de salut. Alors que Fumée paye à Caroline des tours de manège, Casimir se laisse entraîner à boire par son ami Franz Marquon, un petit délinquant. La fête et l’ivresse emportent les personnages dans un tourbillon sans fin alors que le dirigeable "Graf Zeppelin", symbole du progrès, survole la pelouse et que paradent les monstres de foire. Casimir et Caroline sauront-ils se retrouver, malgré la pression sociale et les malentendus ?

    Intention
    Pourquoi Casimir et Caroline se séparent-ils ?
    À cause de la crise sociale ? De l’ambition de Caroline ? Du fatalisme de Casimir ? Des malentendus ? De l’orgueil ? 
    Sans doute un peu tout cela. Peut-être que ce qui les sépare, c’est simplement le monde entre eux. Il suffirait de presque rien, d’un battement de cil, d’un regard pour que tout s’arrange, mais le théâtre aime les désastres intimes parce qu’ils sont le reflet d’autres catastrophes, bien plus grandes.
    117 séquences, ramassées, denses, cinématographiques entraînent les personnages dans un emballement vertigineux.
    Ici tout se joue, en une nuit, sur fond de fête foraine et de crise économique. On s’enivre pour que la fête ne s’arrête jamais, elle devient l’exutoire d’une société au bord du gouffre. 
    Nous voulons situer l’action dans les coulisses de la foire, un univers de structures métalliques, d’échafaudages, de grillages. Notre espace sera industriel et urbain éclairé comme une usine la nuit. C’est la lumière qui racontera les manèges ; la lumière en mouvement, cinétique, colorée, agressive. Elle fera apparaître ou disparaître les personnages. 
    Alexis Moati et Stratis Vouyoucas - Metteurs en scène

  • distribution
  • production

[texte français Henri Christophe]
Mise en scène Alexis Moati et Stratis Vouyoucas
Scénographie Gilles Robic
Costumes Thibault Vancraenenbroeck
Lumières Nicolas Le Bodic, Stéphane Delaunay (Groupe ZUR)
Musique Jo Doherty
Assistant Benjamin Nadjari

avec
Yann Goven, Casimir
Fanny Avram, Caroline
Gilbert Traïna, Juponet
Pierre Laneyrie, Fumée
Eric Gerken, Lance
Marc Barbé, Franz Marquon
Carole Costantini, Ginette
Zimsky, Le Bonimenteur
Stina Soliva, Lisa, Mélie
Myriam Sokolov, Marie

Coproduction Théâtre du Gymnase Marseille / Vol Plané

Compagnie Vol Plané
La Gare Franche
7 chemin des Tuileries - 13015 Marseille
+33 (0)7 62 51 16 75
contact@vol-plane.com