2010

Peter Pan

Peter Pan

Peter Pan ou le petit garçon qui haïssait les mères.

« Peter Pan est une pièce pour enfants et pour ceux qui autrefois l’ont été, écrite par un auteur qui entend rester un enfant. Tout au long de notre enfance, nous prétendons tous les jours être des pirates ou des peaux-rouges ou des mamans et toutes les nuits nous rêvons encore de ces mêmes rôles. Mais il y a surtout une étrange et magique demie heure, entre le jour et la nuit, entre la veille et le sommeil, quand l’enfant, les yeux grands ouverts dans son lit, voit le jeu et le rêve se fondre en un, un monde de l’imagination devenue réalité. C’est cette demi-heure que la pièce tente de recréer. » — James Matthew Barrie, Extrait de Peter Pan ou l’enfant triste de Kathleen Kelley-Lainé, Paris, Pocket, 1995.

Message d’Andrew Birkin à l’attention Alexis Moati reçu le dimanche 28 février 2010 :
« Eh bien, pour une fois dans ma vie, la réalité a dépassé la fiction ! C’est sans aucun doute le meilleur, le plus vrai des Peter Pan que je n’ai jamais vu, que ce soit sur scène ou à l’écran. Quelle énergie, quel esprit, quelle imagination ! La jeune femme jouant Peter est magique - mais le sont aussi Wendy - et Toot- les - et Mme Darling dans le rôle de Hook, qui lui a donné la finesse - et la noblesse – dont il a toujours manqué dans les versions que j’avais pu voir.
J’ai trouvé cette mise en scène extraordinairement émouvante, mais jamais sentimentale – presque le contraire, en fait, avec, comme cela aurait pu être le cas, Peter en punk et Wendy interprétée au début comme une adolescente boudeuse (jusqu’à ce que les garçons perdus fassent surgir ses instincts maternels).
Le Théâtre du Gymnase était plein à craquer, la moitié du public était des enfants, et ils semblaient tout autant emportés que moi par l’expérience. La production est en train d’organiser une tournée en France, et je ferai certainement tout mon possible pour le revoir. Mon immense gratitude envers les comédiens et à l’ensemble de l’équipe - et encore tous mes remerciements à Céline*, sans laquelle ce serait resté un simple fantasme de plus à ranger dans mon tiroir du bas au rang des projets non réalisés.» - Andrew Birkin

Spectacle tout public à partir de 8 ans
Durée : 1h25
Captation ARTE disponible auprès de AXE SUD production

Distribution:
Adaptation de Andrew Birkin
Traduction : Céline-Albin Faivre
Mise en scène : Alexis Moati
Dramaturgie : Stratis Vouyoucas
Assistant mise en scène Benjamin Nadjari
Scénographie : Thibault Vancraenenbroeck
Costumes : Aude Claire Amédéo
Lumières : Benoît Fincker
Univers sonore : Josef Amerveil
avec Fanny Avram, Léna Chambouleyron, Carole Costantini, Pierre Laneyrie, Chloé Martinon, Alexis Moati, Charles-Éric Petit
Une production Compagnie Vol Plané

Coproduction : Théâtre du Gymnase